Vous êtes ici

UNFPA, aux côtés du Forum National des Femmes à la rencontre des jeunes universitaires du Burundi

Le vendredi 23 Avril 2021, le Forum National des Femmes (FNF) en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population a rencontré des étudiants, à majorité filles, des universités publiques et privées. Ce cadre d’échange a été organisé dans l’optique de renforcer les capacités de ces jeunes filles et garçons sur le leadership féminin, l’entrepreneuriat, la prise de parole en publique et la communication non-violente, la lutte contre les violences basées sur le genre et la sante de la reproduction, ceci pour une autogestion effective et efficiente.


Des jeunes étudiants, à majorité filles, en formation avec le FNF en partenariat avec UNFPA. Photo UNFPA Burundi/ Queen BM Nyeniteka

Selon Janvière Ndirashisha, présidente du Forum National des Femmes, ces jeunes étudiants sont l’avenir du Burundi. Il s’avère donc important de créer un cadre d’échange avec eux pour parler des stratégies pour l’autonomisation des jeunes filles et étudiants universitaires, encouragés le leadership féminin afin que les filles ne soient plus exclues ou ne restent plus en arrière comme les années antérieures. La présidente dudit forum a indiqué également que beaucoup de jeunes viennent à Bujumbura et sont maltraités ou subissent mêmes des violences basées sur le genre et discrimination dans leurs familles d’accueil. D’où il a été très important d’échanger avec ces jeunes sur la lutte contre les violences basées sur le genre et toute sorte de violences ou pratique néfaste qu’ils pourraient subir. De son côté, Dr Richmond Tiémoko, Représentant Résident de UNFPA a indiqué que UNFPA a été ravi d’être aux côtés du Forum National des Femmes pour échanger avec ces jeunes étudiants car ils sont dans une période de transition et font face à plusieurs défis. Selon Dr Tiémoko, ils ont besoin de plusieurs informations et compétences mais aussi d’apprendre des expériences de leurs ainés pour que leur potentiel soit accompli. Une occasion de parler de la lutte contre les grossesses et/ou mariages précoces, la lutte contre les abus sexuels dont ces jeunes et surtout les filles pourraient être victimes et qui pourraient nuire à leur meilleur épanouissement.


Mme Janvière Ndirahisha, présidente du FNF en train de s'exprimer aux côtés de Dr Richmond Tiémoko, Réprésentant Résident de UNFPA. Photo UNFPA/Queen BM Nyeniteka

Après plusieurs sessions sur les thématiques du jour, ces jeunes étudiants se sont réunis en groupe pour échanger sur les meilleures stratégies adaptées à leur milieu respectif mais aussi sur les défis qui pourraient persister. Une occasion aussi pour eux de s’encourager mutuellement et de se convenir d’unir leur force et leurs connaissances tout en puisant dans tout ce qu’ils ont reçu comme bagage durant cet atelier. Un atelier d’ailleurs qui a été très apprécié par ces jeunes filles et garçons qui n’ont pas manqué de recommander que d’autres occasions d’échanges pareils soient multipliés.

A la même occasion, 50 jeunes filles et garçons les plus vulnérables ont reçu des kits de dignité et des lames de papiers dont ils pourraient se servir en cas de besoin. Divine Nduwumukama, dit avoir beaucoup gagné de ces moment d’échanges : « J’ai beaucoup appris surtout à propos du leadership féminin et de la lutte contre les violences basées sur le genre. En outre, l’entrepreneuriat a été un sujet très intéressant, c’est motivant de réaliser que nous pouvons être des créateurs d’emplois au lieu d’attendre qu’on nous en offre ».

Précisons que ces échanges ont vu la participation de 100 jeunes universitaires et d’autres moments d’échanges avec cette catégorie de jeunes sont prévus comme indiqué par les organisateurs de cet atelier.

Par Queen BM Nyeniteka