Vous êtes ici

UNFPA auprès des femmes et filles sinistrées de Gashoho

En date du 4 décembre 2019, Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) en collaboration avec la Croix-Rouge Burundi a distribué les kits de dignité à 380 femmes et filles en âge de procréer dans la commune de Gashoho de la province de Muyinga. Ceci c’est suite aux pluies torrentielles qui ont touché cette province avec comme conséquences notamment des déplacements momentanés de populations, la destruction totale ou partielle de cultures, d’habitations, de salles de classes, de réseaux d’eau, etc. Les kits de dignité offerts étaient constitués de pagnes, de paquet de serviettes hygiéniques, de seau, de 3 savons de lessive, de 3 pièces de sous-vêtements et t-shirt pour pouvoir répondre aux besoins les plus élementaires. En plus de ces kits de dignité, d’autres kits post-accouchements dits kits bébés ont été offerts à 100 femmes et filles les plus vulnérables dont les grossesses sont à terme et qui ont récemment accouché. Ces kits contiennent un paquet de flanelles, habits et 1 chapeau pour bébé.


Le Staff de UNFPA Burundi entrain d'apprêter les kits de dignité et 
les kits post-accouchements à offrir aux femmes et filles sinistrées de
Gashoho à Muyinga. Photo UNFPA Burundi/ Queen BM Nyeniteka

« Je suis très émue par ce don, j’ai eu des jumeaux et je n’avais que le seul habit qu’ils portent. Mon cœur est dans la joie », témoigne Douceline Nduwimana, après avoir reçu son kit de dignité et kit bébé de la main du Représentant Résident.


"Mon coeur est dans la joie, je n'avais qu'un seul habit pour mes
jumeaux, je suis très émue par ce don", témoigne
Douceline Nduwimana. Photo UNFPA Burundi/ Queen BM Nyeniteka

Quant à Rosate Manimpaye, elle est à un mois de l’accouchement et elle n’avait encore rien pour son bébé : « Dieu vous bénisse abondamment, à chaque fois que la date d’accouchement approchait mon cœur était rempli d’angoisse et de panique. Je n’avais ni habit ni flanelle pour mon bébé à naitre. Je pensais chaque jour à la honte que j’allais subir . Mais voilà Dieu m’exauce en vous utilisant et je peux désormais attendre avec joie et impatience le jour de l'accouchement », indique-t-elle.


Rosate Manimpaye entrain de partager son témoignage.
Photo UNFPA Burundi/ Queen BM Nyeniteka

Pour le Représentant Résident de UNFPA, cette assistance humanitaire de UNFPA ne pouvait mieux tomber que pendant la période de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et filles. « Nous ne devons laisser personne de côté, UNFPA reste sensible aux conditions de ces femmes et filles qui doivent garder leur dignité quelle que soit leur situation », indique Dr Richmond Tiemoko tout en remerciant l’administration locale de Gashoho pour l’appropriation, mais aussi la participation active et la bonne collaboration de l’équipe de la Croix-Rouge Burundi, ce qui a facilité l’identification des bénéficiaires et l’organisation de la distribution. En outre, la Croix-Rouge a assuré la sensibilisation de ces déplacées à la lutte contre les violences basées sur le genre tout en leur indiquant les services disponibles de prise en charge des survivants de ces mêmes violences et comment y accéder.


La Croix-Rouge entrain de sensibiliser à la lutte contre les violences
basées sur le genre. Photo UNFPA Burundi/ Queen BM Nyeniteka

Précisons que UNFPA a été l’une des premières agences à assister ces communautés affectées suite aux pluies torrentielles qui ont touché les 3 communes de la province de Muyinga dont Gashoho, Butihinda et Buhinyuza. 

Par Queen BM Nyeniteka