Vous êtes ici

Lancement officiel du Projet de prévention des violences communautaires et de cohésion sociale par l'utilisation d'innovations pour les adolescents et jeunes des zones de déplacés internes et des populations hôtes.

 

Le vendredi 27 mars 2020, le Gouvernement du Burundi, à travers le ministère de la Jeunesse, des Postes et des Technologies de l'Information et des agences des Nations unies, ont lancé un nouveau projet financé par le Fonds pour la consolidation de la paix (PBF). Ce dernier sera mis en œuvre par l’UNICEF et le UNFPA dans les zones de Rumonge, Makamba, Kirundo, Ruyigi, Bujumbura et Mwaro", a indiqué le Coordinateur Résident du Système des Nations au Burundi. A Garry Conille d'ajouter qu'il espère que ces projets permettront aux jeunes de se réunir, de collaborer et d’avoir un dialogue, ce qui de toute évidence produira des résultats pour la consolidation de la paix. En outre, ces actions seront menés dans un double cadre : l’appui des Nations Unies aux efforts du Gouvernement du Burundi en matière de consolidation de la paix, et l’appui à la mise en œuvre du Programme National de Développement.

Au nom du Gouvernement du Burundi,La Ministre de la Jeunesse, des Postes et des Technologies de l'Information, Honorable Evelyne Butoyi à déclaré que ce projet a été développé à travers un processus participatif impliquant à la fois les adolescents, les principaux partenaires de mise en œuvre proposés et les agences gouvernementales dirigées par le ministère de la Jeunesse. Il s’est appuyé sur les meilleures pratiques des précédents projets de consolidation de la paix au Burundi et propose de doter les adolescentes et les jeunes garçons, en particulier les plus vulnérables, des compétences nécessaires pour s'approprier les efforts de consolidation de la paix et les considérer comme des agents dynamiques de changement et de cohésion sociale.

Le projet misera sur l’innovation, une méthodologie d’innovation sociale appelée UPSHIFT. Elle va consister à aider les jeunes à identifier les problèmes rencontrés dans leurs communautés, à les aider à collaborer pour trouver des solutions qu’ils mettront en œuvre collectivement. Ces actions communautaires, dirigées par les adolescents et les jeunes serviront de levier pour la promotion du volontariat. Pour accompagner ces initiatives, les centres et espaces jeunes seront équipés pour donner aux jeunes et adolescents les ressources et informations dont ils auront besoin.

Il est important de noter que ce projet sera une opportunité pour mettre à l’échelle des initiatives, de manière que plus d’adolescents et de jeunes, dans leur diversité, puisse avoir un espace où ils peuvent se réunir , identifier les problèmes communautaires qu'ils souhaitent aborder et concevoir collectivement une solution tout en développant un sentiment de paix, de dialogue, de communauté et de participation. Bref, pour atteindre ces résultats, le projet s’articulera autour de trois résultats clés :

  1. le renforcement des compétences pour la consolidation de la paix chez les adolescents,
  2. l’appui aux plateformes de jeunes comme les groupes de solidarité, et
  3. la promotion de l’innovation et l’entreprenariat social.

Par Gloria Iradukunda