Actualités

Lancement du Rapport sur l’Etat de la Population Mondiale 2019 « Une tâche inachevée : La poursuite de l’acquisition des droits et des choix POUR TOUS »

17 mai 2019
Lancement du Rapport sur l’Etat de la Population Mondiale 2019 « Une tâche inachevée : La poursuite de l’acquisition des droits et des choix POUR TOUS »

Le Mercredi 15 Mai, le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), au Burundi, a lancé en collaboration avec le Ministère des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement Économique, le rapport sur l’état de la population mondiale, édition 2019. UNFPA publie chaque année ledit rapport sur l’état de la Population Mondiale et il se focalise toujours sur un sujet de préoccupation majeure en relation avec les questions de Population et Développement, de Santé de la Reproduction, d’égalité/équité entre les sexes, des besoins des Jeunes et des Adolescents. Son objectif principal est de susciter au niveau de chaque pays des réflexions et des débats sur la problématique du thème choisi. Le thème retenu pour cette année 2019 est : « UNE TACHE INACHEVEE- la poursuite de l’acquisition des droits et des choix POUR TOUS »

Au moment où cette année UNFPA célèbre son 50ème anniversaire et le 25ème anniversaire de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD), l’UNFPA a attiré l’attention du Gouvernement, du secteur privé et du grand public que depuis les années 1960 des centaines de millions de femmes ont acquis des droits et services qui leur ont permis de contrôler leur propre corps et de façonner elles-mêmes leur avenir. Cependant, malgré les progrès accomplis ces 50 dernières années il reste encore un long chemin à parcourir pour que chacun, partout dans le monde, puisse revendiquer ses droits et ses choix. A propos des avancées que le Burundi a connu, elles sont considérables et les chiffres sont très éloquent comme l’a indiqué Dr Richmond Tiemoko, Représentant Résident de UNFPA. Le nombre moyen de naissances par femme est passé de 7 enfants par femme à 5,5 aujourd’hui tandis que le nombre de décès maternels liés à la grossesse est passé de 500 pour 100 000 naissances vivantes en 2010 à 392 en 2017. Par ailleurs, 23 % des femmes utilisaient des méthodes modernes de contraception en 2010, contre 28,5 % en 2017. Cependant comme le thème de l’année l’indique, la tâche reste inachevée. En effet, de nombreuses femmes sont encore privées de leurs droits reproductifs, notamment plus de 31% de femmes voudraient éviter une grossesse mais n’ont pas encore accès aux informations et services relatifs à la contraception moderne.


Présentation du rapport sur l'état mondial de la population, édition 2019. 
Photo UNFPA Burundi/ Queen BM Nyeniteka

Durant le lancement dudit rapport des témoignages ont été partagés sur l’importance de la planification familiale pour une famille. Espérance, est une épouse de 35 ans, mère de 2enfants âgés de 9 ans et 7 ans. En compagnie de son mari, elle a témoigné que la Planification Familiale était indispensable pour son couple car avec son handicap elle ne pouvait pas être capable d’élever plusieurs enfants à la fois « Avant de me marier j’ai dû m’entendre avec mon époux sur le nombre d’enfants que l’on devrait avoir. Nous nous sommes convenus sur 2 et maintenant nous sommes une famille épanoui grâce à la planification familiale », témoigne-t-elle. Quant à Damien Gahutu, il est de la communauté des Batwa. Avec son épouse Dalie, ils ont indiqué avoir mis au monde 12 enfants et en avoir déjà perdu 5 à cause de la pauvreté. Ils n’arrivaient pas à faire soigner leurs enfants et à les nourrir. Le calvaire a continué jusqu’au jour où ils ont entendu parler de la planification familiale. « La planification familiale a changé notre vie, maintenant ma femme n’a plus peur de tomber enceinte car nous avons choisi que je fasse la vasectomie », partage Damien Gahutu tout souriant.


Espérance, femme de 35 ans aux côtés de son époux entrain de
témoigner sur les bienfaits de la planification familiale, et surtout si on
vit avec un handicap. Photo UNFPA Burundi / Queen BM Nyeniteka

A la même occasion, des jeunes slameurs ont sensibilisé les autres jeunes en général qui étaient présents et les filles en particulier à une meilleure Santé Sexuelle Reproductive des Adolescents et des Jeunes. En conclusion, le lancement du Rapport sur l’Etat de la Population Mondiale 2019 au Burundi, a été une bonne occasion pour UNFPA de réitérer son dévouement de continuer à soutenir les efforts du pays en se donnant d’atteindre LES TROIS ZÉROS à savoir : ZÉRO décès maternel évitable, ZERO besoins non satisfait en Planification Familiale et ZÉRO violence ou pratique néfaste à l’égard des femmes et des filles, qui sont les trois résultats transformateurs de UNFPA

Par Queen BM Nyeniteka