Vous êtes ici

La création de la demande en Planification Familiale, une priorité à Rumonge

Du 15 au 19 Juin 2020, 25 techniciens de promotion de la santé de la province de Rumonge ont eu un renforcement de capacités sur la création de la demande en Planification Familiale en province de Rumonge. Pendant ce renforcement de capacités organisé par UNFPA en collaboration avec Ministère en charge de la Santé à travers son bureau provincial de la santé à Rumonge, il a été question de voir avec les techniciens de promotion de santé, l’état des lieux de la demande en Planification Familiale des différentes structures sanitaires dont ils sont provenus. Après échange de résultats et d’expériences des différentes formations sanitaires, ces techniciens de promotion de la santé ont eu à échanger sur les différentes méthodes contraceptives, comment elles sont utilisées, leurs différents effets secondaires et comment les traiter. En outre, ils ont été renforcés sur la communication autour de la planification familiale sans oublier d'échanger sur la dissipation des rumeurs.

Ce renforcement de capacités a été très bénéfique selon le formateur Justin Mutabazi, qui est superviseur au sein du bureau provincial de la santé à Rumonge. Il indique qu’auparavant, tous les techniciens de promotion de la santé ne s’impliquaient pas de la même manière à la promotion de la planification familiale, certains étant même moins outillés. « Ces techniciens de promotion de la santé ont été formés pour qu’ils soient aptes à sensibiliser la population afin qu’il y’ait création de plus de demande de services de Santé de la Reproduction et planification familiale. Malgré les barrières culturelles ou religieuses, je me permets d’espérer qu’après ce renforcement de capacité et avec l’implication des formés, il y’aura plus de résultats », indique-t-il.


Justin Mutabazi, formateur et superviseur au sein du bureau provincial de la santé à Rumonge.
Photo UNFPA Burundi/ Queen BM Nyeniteka

Alexandre Nduwayo est l’un des techniciens de promotion de la santé formés. Il témoigne avoir gagné beaucoup de chose durant cette semaine : « J’ai acquis plusieurs connaissances sur la sensibilisation efficace aux couples sur l’importance de la planification familiale. Mais mieux encore, je pensais que je n’avais qu’à sensibiliser ceux qui viennent vers nous dans les structures sanitaires. Mais durant cette formation, on a été informé que nous avons aussi à aller vers ces familles dans la communauté ». A Alexandre Nduwayo d’ajouter qu’ils ont appris que beaucoup de femmes ne sont pas soutenues par leurs maris et ne peuvent jouir de leur droit à la santé de la reproduction. D’où il indique avoir compris et appris qu’il faut aussi sensibliser les hommes et les leaders communautaires afin que la demande soit accrue que les femmes soient mieux comprises et soutenues par leurs maris.

Quant à Marie Rose Nakeza, elle indique avoir été très ravie par ces renforcements de capacités surtout qu’elle est nouvelle dans ces fonctions. Elle indique avoir mieux compris le rôle qu’elle a à jouer dans son travail de tous les jours. Cet atelier de formation ne pouvait pas mieux tomber pour elle. « Cela fait presque 2 mois que je suis entrée dans ces fonctions, j’ai énormément gagné. Après cette formation j’ai pris conscience qu’il faut que je parle de l’importance de la planification familiale à toutes ces femmes qui viennent dans les autres services comme la vaccination, la nutrition, la consultation prénatale. J’ai compris l’importance de l’intégration de la Planification familiale dans les autres services. Je suis plus outillée que je ne vais même pas hésiter d'en parler à qui nous consulte et même dans la communauté », partage-t-elle


"J'ai compris l'importance de l'intégration de la Planification Familiale dans tous les services des formations
sanitaires. Je suis plus outillée, je n'hesiterai pas de sensibiliser", témoigne Marie Rose Nakeza.
Photo UNFPA Burundi/Queen BM Nyeniteka.

Durant cette formation, ces techniciens de la promotion de la santé ont eu l’occasion d’élaborer ensemble une feuille de route des actions continues à mener pour la création de la demande en planification familiale qu’ils évalueront trimestriellement selon le superviseur Justin Mutabazi. Une occasion d'évaluer si les engagements faits durant ce renforcement de capacités sont entrain d'être concrétisés.

Ce renforcement de capacités a touché aussi la notion de la prévention de la pandémie Covid 19. En effet, ces 25 techniciens de la promotion de la santé ont échangé sur les mesures préventives déjà évoquées par le Ministère de la santé Publique et de la lutte contre le Sida. Ils ont discuté également sur des stratégies à faire pour éviter la propagation de cette pandémie durant a continuité des services de santé de la reproduction afin de se protéger et protéger leurs patients.

Précisons qu'en plus de ces 25 techniciens de la promotion de la santé, 25 agents de santé communautaires ont suivi la même formation avec la même matière, la semaine du 08 au 12 juin 2020. Ainsi les deux groupes travailleront de pairs dans l’objectif de créer plus de demande en planification familiale dans la province de Rumonge.

Par Queen BM Nyeniteka