Vous êtes ici

Des sourires et de l’espoir retrouvés grâce à UNFPA et ONUFEMMES aux côtés de ROTARACT

Le samedi 15 Février 2020, le Fonds des Nations Unies pour la Population, UNFPA et l’ONU Femmes au Burundi se sont joint au Rotary en action (Rotaract) pour une action humanitaire auprès des familles vulnérables de Mubone en zone Buterere qui ont tout perdu à cause des pluies diluviennes qui se sont abattues sur cette localité et aux environs.

En effet ces familles ont tout perdu et sont regroupés dans un site à Buterere dormant à même le sol.  C’est ainsi que 150 kits de dignité ont été offerts par UNFPA aux femmes et filles en âge de procréer afin de répondre à leurs besoins les plus élémentaires même en cette situation de grande vulnérabilité. Parallèlement ONU Femmes a également fait un don à 100 femmes et filles dans le même souci de soulager leur besoin et peine.

Josiane Bayubahe, est une femme de 23 ans et mère de deux enfants respectivement de 5 ans et 2 ans. Avec un large sourire, elle témoigne sa joie immense surtout qu’elle attend un autre enfant dans 4 mois : « Je n’avais absolument plus rien sauf ce seul habit que je porte. Maintenant j’ai de quoi couvrir mes enfants, j’ai reçu un autre pagne aussi à porter quand j’irai dans mes consultations prénatales. Personne ne saura que je viens de ce site de déplacés, je serai toute belle comme les autres femmes que je vais y rencontrer ».


Josiane Bayubahe très souriante, partage sa joie de recevoir un kit de 
dignité de la part de UNFPA:" personne ne saura que je viens de ce site,
je serai toute belle comme les autres femmes" Photo UNFPA Burundi/
Queen BM Nyeniteka

Quant à Joselyne Ndoricimpa, elle partage la même joie indiquant que même si cette aide ne couvre pas tous les besoins il y’a de quoi se réjouir et espérer que Dieu utilisera même d’autres pour leur venir en aide : « Je suis très touchée par cet aide, nous avions tout perdu pendant la pluie diluvienne. Même les habits qui pouvaient rester étaient dans un état critique. Nous sommes aussi contentes d’avoir enfin de l’eau potable, cela nous protège de plusieurs maladies de mains sales".


Joselyne Ndoricimpa entrain de témoigner sa joie après avoir reçu son 
don de la part d'ONU Femmes. Photo UNFPA Burundi/Queen BM Nyeniteka

Pour justement permettre à ces familles d’avoir de l’eau potable et de pouvoir profiter d’un minimum d’hygiène, le Rotaract a rénové un point d’eau de la place, ce qui a été source de joie pour 400 familles se trouvant sur ce site de Mubone à Buterere. En outre Rotaract a offert aussi des habits pour enfants à ces familles tout en offrant des services de consultation médicale gratuite à ces mêmes familles pendant cette matinée du 15 Février 2020. Selon Samuel Dupardon Beten Manjan, Représentant Rotaract District 9150 du Rotary International, le Rotaract a toujours à cœur de venir en appui aux plus vulnérables en portant une attention particulière aux femmes et aux enfants.


Point d'eau rénové par Rotaract pour ces personnes en situation d'urgence
Photo UNFPA Burundi/ Queen BM Nyeniteka

Quant aux Représentants de UNFPA et ONU Femmes, respectivement Dr Richmond Tiemoko et Jennet Kem, ils s’accordent au fait que les besoins sont énormes pour cette population vulnérable mais que personne ne peut y rester insensible et inactif surtout pour recouvrer la dignité des femmes et filles et les préserver de tout ce qui pourraient les exposer aux violences basées sur le genre et de leur permettre d'avoir un minimum d'hygiène surtout pendant leur periode de menstruation.

UNFPA a également saisi cette occasion pour sensibiliser cette population à la lutte contre les violences basées sur le genre et de toute sorte de pratiques néfastes. Une occasion d’insister sur la prévention de toute sorte de violence, mais aussi de parler de la prise en charge des victimes qui est aussi disponible.


Sensibilisation à la lutte contre les Violences Basées sur le Genre par
UNFPA. Photo UNFPA Burundi/Queen BM Nyeniteka

Précisons que le chef de zone Buterere a eu l’opportunité de remercier le Rotaract ainsi que UNFPA et ONU Femmes tout en précisant qu’il y’a encore beaucoup de chose à faire pour appuyer cette population afin qu’elle ne soit plus en condition de vulnérabilité.

Par Queen BM Nyeniteka