Vous êtes ici

Assistance Humanitaire par UNFPA aux personnes affectées par les inondations en Mairie de Bujumbura

 

Le Jeudi 02 Janvier 2020, le Fonds des Nations Unies pour la Population, UNFPA a assisté 331 femmes et filles affectées par les inondations causées par une pluie torrentielle à Uwinterekwa et Nyabagere au nord de la Mairie de Bujumbura. UNFPA a organisé cette assistance humanitaire en partenariat avec la Croix-Rouge Burundi et le Centre Seruka sans oublier l’administration locale. Ainsi, 331 kits de dignité composés de saut, tricot, pagne, sous-vêtements, savons, serviettes hygiéniques, pommade ou lait de beauté ont été offerts à ces femmes et filles, cible qui n’est pas prise au hasard par UNFPA. En effet UNFPA tient toujours à assurer la dignité des femmes et filles partout où elles sont même en situation humanitaire.


Des femmes entrain de recevoir des dons de kits de dignité de
​​​​la part de UNFPA. Photo UNFPA Burundi/ J.Didier Ntungwanayo


Des adolescentes et jeunes filles ont aussi reçu des kits de dignité de 
part de UNFPA. Photo UNFPA Burundi/ J.Didier Ntungwanayo

Selon Dr Pierre Kacou Konan qui s’est exprimé au nom du Représentant Résident de UNFPA Dr Richmond Tiemoko, cette assistance ne vient pas couvrir tous les besoins de ces femmes et filles mais au moins elle répondra aux besoins les plus élémentaires que ces femmes et filles connaissent. Il a en outre indiqué que d’autres agences des Nations Unies sont aussi à l’œuvre pour venir en aide ces personnes en détresse et ce dans une logique de complémentarité, chaque agence agissant dans sa spécificité.

« Je suis contente de recevoir ce don ; j’ai été surtout très touchée de recevoir des serviettes hygiéniques. Je ne savais pas comment j’allais faire puisqu’il ne nous reste plus rien », témoigne avec joie une jeune adolescente après avoir reçu son kit de dignité. « Ce don ne pouvait pas mieux tomber. Vous savez que nous les mamans et nos jeunes filles rencontrons beaucoup de difficultés liés à notre intimité et c’est encore plus difficile maintenant que nous sommes en cette situation, cela nous rend plus vulnérables et plus fragiles », témoigne une mère de 5 enfants. A elle d’ajouter : « Nous avons tout perdu pendant cette inondation, on n’a rien récupéré, il nous serait difficile de trouver même 2mille francs pour acheter des serviettes hygiéniques pour moi ou mes filles. Je ne connaissais pas UNFPA, mais vraiment je ne pourrais jamais vous oublier car je suis très touchée ».

Une séance de sensibilisation contre les violences sexuelles et basées sur le genre (VSBG) a été également animée le même jour par les agents de la Croix-Rouge en collaboration avec ceux du Centre Seruka. Ils ont indiqué que le niveau de danger pour ces femmes et filles est élevé en cas de regroupement car certaines personnes peuvent profiter de cette vulnérabilité pour abuser des filles et femmes en détresse. Ces sinistrés affectés par les catastrophes naturelles ont été interpellés à protéger ces femmes et filles contre toute personne qui tenterait de les nuire. Ils ont été également informés de l’existence des centres de prise en charge des cas de violences sexuelles et basées sur le genre et des numéros verts à contacter en cas d’incident afin de faciliter le déplacement des survivants.

Précisons que des discours d'encouragement et soutien à ces personnes ont été également prononcés par les autorités locales et les envoyés de la Croix-Rouge Burundi. L'administration locale a témoigné sa reconnaissance au UNFPA pour son assistance à ces femmes et filles qui est intervenue rapidement. Quant à Dr Kacou Pierre Konan, il a remercié la Croix-Rouge Burundi pour sa parfaite et habituelle collaboration mais aussi le Centre Seruka sans oublier l'administration locale qui reste toujours disponible pour faciliter tout appui à ces personnes vulnérables ou en situation humanitaire.

Par Queen BM Nyeniteka